Entrez votre email ici :

Etudier en Bulgarie

Année universitaire : est divisée en 2 semestres indépendants; elle commence le 1er octobre au plus tard et s’achève à la fin de juin ou mi-juillet.

Conditions d’admission : Les étudiants étrangers peuvent étudier dans les écoles supérieures de Bulgarie dans le cadre des accords intergouvernementaux bilatéraux dans le domaine de l’éducation et de la science, des actes du Conseil des ministres, ou individuellement en payant. Ces accords se basent essentiellement sur la réciprocité.
Les candidats qui payent eux-mêmes leurs études doivent verser une taxe semestrielle qui varie selon les écoles supérieures et les disciplines. Ils doivent être titulaires d’un diplôme de fin d’études secondaires permettant l’accès aux écoles supérieures des pays d’origine. Le diplôme doit être traduit en bulgare, anglais ou français, puis légalisé par les organes spécialisés dans leurs pays d’origine du candidat. Les étudiants étrangers ont la possibilité d’étudier par correspondance dans le cas du doctorat. L’État bulgare octroie des bourses uniquement si cela figure comme clause dans les accords intergouvernementaux bilatéraux pour des échanges dans le domaine de l’éducation et de la science (s’informer dans le pays d’origine du candidat auprès de l’ambassade bulgare, du ministère de l’éducation ou auprès du Ministère de l’éducation et de la science de Bulgarie). Pour leur admission, les candidats doivent envoyer leurs documents au Ministère de l’éducation et de la science de Bulgarie ou dans les établissements supérieurs au plus tard le 1er septembre (un formulaire ou une demande d’admission, un bref curriculum vitae, le nom de l’école supérieure et les disciplines à étudier, une copie du diplôme de fin d’études secondaires, un certificat médical fait un mois au plus tard avant la date de la candidature et légalisé par les organes compétents, et 2 photos). Les étrangers peuvent commencer l’année académique après avoir passé un cours de langue bulgare, exception faite des filières de langues française, anglaise ou allemande qui existent dans quelques universités bulgares :
– filière francophone : Université technique de Sofia, pour la discipline génie électrique ; Université de technologie chimique et de métallurgie de Sofia, pour les disciplines chimie industrielle, œnologie et produits laitiers ;
– filière allemande : Université technique de Sofia, pour la discipline gestion industrielle ;
– filière anglophone : Université de sofia, pour la Faculté des sciences économiques ; Université d’économie nationale et mondiale de Sofia, pour la Faculté d’économie ; Université technique de Sofia, pour l’ingénierie.

formalités d’immigration : Les étudiants étrangers doivent avoir un visa d’entrée délivré pas les ambassades bulgares ou un passeport valable. La liste des candidats admis dans les écoles supérieures est envoyée par le Ministère bulgare des affaires étrangères dans les ambassades bulgares qui délivres les visas d’entrée jusqu’au 30 septembre au plus tard. Aucune vaccination n’est exigée. L’assurance maladie est recommandée. Les soins médicaux sont gratuits pour les boursiers dans la clinique universitaire (à l’exception de quelques maladies chroniques et des interventions chirurgicales). Les étudiants étrangers ont besoin d’un certificat médical pour être logés aux foyers universitaires.

Connaissances linguistiques requises : Une bonne connaissance de la langue bulgare est exigée ; pour les universités et les écoles supérieures de la capitale, l’Institut pour les étudiants étrangers organise des cours de langue bulgare d’une durée d’1 an, de 6 ou 3 mois ; pour les établissements de province, les universités et les écoles supérieures se chargent des cours. Un certificat est délivré à la fin du cours pour l’admission en école supérieure.

unité monétaire : lev.

Frais pour une année universitaire : Les droits de scolarité varient suivant les instituts et les spécialités.

Services d’accueil et d’information.

Organismes officiels :

– Les services des programmes d’enseignement et les départements des relations internationales auprès des universités et des écoles supérieures.

– Le Ministère de l’éducation et de la science, département  » Etudiants et spécialistes « , 2A, boulevard Dondoukov, 1000 Sofia.

Autres services :

– Institut des étudiants étrangers de Sofia, 27, rue Costa-

Loultchev, 1111 Sofia (tél. : (359 2) 72.34.81 ou 71.00.69 ; fax :

(359 2) 72.38.77).

Services du logement : Tous les étudiants et stagiaires ayant reçu une bourse dans le cadre des accords bilatéraux sont logés dans les cités universitaires. Les autres peuvent être logés dans les cités en fonction des possibilités ou chez l’habitant.

Pour tout renseignement s’adresser à :  » Stoudentski obchtéjitya i stolové  » Ltd., Stoudentski grad, blok 5, 1156 Sofia (tél. : (359 2) 68.13.14 ; fax : (359 2) 68.12.42).

Possibilités d’emploi : Les étudiants ont la possibilité de trouver du travail à temps partiel auprès des services suivants :

– Bureaux de travail pour étudiants, 125, bd Tsarigradsko chaussé, blok 5, 1156 Sofia (tél. : (359 2) 68.74.54).

– Union bulgare des étudiants, place Narodno sabranie,Stoudentski dom, 1000 Sofia (tél. : (359 2) 88.13.34).

-Facilités de voyage et autres avantages. Les étudiants étrangers, tout comme les étudiants bulgares, bénéficient de réductions sur les prix des transports lors de leurs déplacements à l’intérieur de la Bulgarie. Chaque mairie accorde des réductions sur les transports en commun selon les possibilités financières des localités. Réduction également dans les cantines universitaires, pour les billets de cinéma et de théâtre. Les soins médicaux sont gratuits pour les boursiers, ainsi que les bibliothèques universitaires. Pour les centres sportifs, il existe des réductions de taxes.

Publications :

– » Student Handbook « , édité en anglais par le Conseil del’Europe, 1997. ISBN 3-87066-440-1.



Le guide pour étudier à l’étranger est un livre contenant une liste officielle de plus de 2000 offres de formations et de bourses d’étude à l’étranger.
CLIQUEZ-ICI POUR COMMANDER VOTRE LIVRE.

Partagez sur les réseaux sociaux