Etudier en Italie

L’Italie est l’un des huit pays les plus industrialisés au monde, le pays compte de grandes entreprises publiques et privées ainsi que nombreuses petites et moyennes entreprises ; elle a également promu la création de parcs scientifiques et encouragé autant la recherche de base que la recherche appliquée dans un grand nombre de secteurs disciplinaires (biologie, physique, médecine, technologies informatiques, etc. ). Le système italien d’enseignement supérieur (ES) est hautement qualitative, il est binaire car il est composé de deux secteurs distincts :
– le secteur universitaire
– le secteur non universitaire

Année universitaire en Italie:

L’année académique est divisée en deux semestres mais la décision dépend de chaque université et de chaque faculté. Généralement, le premier semestre commence début octobre et se termine fin février, alors que le second semestre commence début mars et se termine fin juillet ; les périodes d’examen sont comprises dans les périodes indiquées. Les dates de début et de fin de semestre varient en fonction de l’université ; quoiqu’il en soit, chaque semestre dure en règle générale environ 20 semaines, dont au moins 16 sont dédiées aux cours et aux autres activités connexes, alors qu’environ 4 semaines sont réservées aux sessions d’examen.

Conditions d’admission les universités italiennes:

Les étudiants étrangers désirant s’inscrire dans les universités italiennes doivent posséder les diplômes exigés pour une admission équivalente dans les facultés du pays dont ils sont originaires. Le bac est accepté pour une admission au premier cycle. Les adresses postales et les sites Internet de toutes les universités italiennes sont disponibles en ligne sur notre site.Contacter directement les universités de votre choix pour avoir les conditions d’admission pour étudiants étranger

Connaissances linguistiques :

Une bonne connaissance de l’italien est nécessaire. Presque toutes les universités organisent des cours d’italien aux niveaux élémentaire, moyen et supérieur. Les étudiants de nationalité non-UE résidant à l’étranger doivent démontrer une bonne connaissance de la langue italienne. Pour vérifier leur compétence linguistique, ils doivent en règle générale se soumettre à un examen d’italien ;l’échec à cet examen interdit l’inscription à tout type de cursus de 1er cycle/niveau autant auprès des universités qu’auprès des institutions Afam, tout comme aux CLSu/CLMu des universités.

Cependant, ces candidats peuvent aussi démontrer qu’ils remplissent déjà les conditions linguistiques requises en présentant des certifications de compétence en langue italienne ; les candidats dont le niveau de compétence est reconnu suffisant sont dispensés de l’examen d’italien.
Ces dispenses sont décidées soit au niveau national suite à une évaluation comparative des principaux diplômes en langue italienne existants, soit par chaque université en vertu de leur statut autonome.

Par conséquent, si vous avez déjà suivi un ou plusieurs cours de langue italienne et si vous êtes titulaire d’une certification qui figure plus loin dans cette section, joignez les documents qui l’attestent à votre demande de préinscription.

Unité monétaire : Euro.

Services d’accueil et d’information.

Organismes officiels :vous pouvez avoir des informations complémentaires auprès des ambassades, des consulats, des représentations permanentes auprès des organisations internationales, des Instituts Culturels Italiens, des bureaux des attachés scientifiques que le ministère des Affaires Étrangères italien a établis officiellement sur les territoires de chaque pays étranger.

Visa d’études pour entrer en Italie

Les ressortissants de l’espace schengen n’ont pas besoin de visa pour entrer en Italie. Les étudiants des pays hors union européenne doivent obligatoirement obtenir un visa pour entrer en Italie. Seul le visa d’entrée en Italie émis pour raisons d’études est admis pour l’inscription aux cursus auprès des institutions italiennes d’enseignement supérieur (ES). Aucun autre type de visa n’est accepté.

Si vous êtes de nationalité non-UE, si vous résidez encore à l’étranger et si vous souhaitez vous inscrire à un cursus d’études d’ES en Italie, vous devez alors vous adresser à la représentation diplomatique italienne compétente pour obtenir sur votre passeport un visa pour raisons d’études, simplement nommé visa d’études (visto di studio).

Les représentations diplomatiques italiennes compétentes (ambassades, consulats) sont les autorités en charge non seulement de vérifier que les candidats remplissent les conditions requises pour l’obtention d’un visa d’études, mais aussi de recevoir leurs demandes de pré-inscription, et de les transmettre aux institutions italiennes d’ES concernées.

RAPPEL

Le visa d’études ne sera délivré que si vous êtes en mesure de faire la preuve de :

NOTE 1

  1. disposer en Italie d’un logement convenable ;
  2. disposer de moyens financiers suffisants à votre subsistance ;
  3. avoir droit à l’assistance sanitaire en Italie ;
  4. disposer de la somme d’argent nécessaire pour retourner dans votre pays ou d’avoir acheté un billet de retour valable.

NOTE 2

  1. Dans l’attente d’initiatives appropriées dans le cadre d’accords spécifiques entre la Croatie et l’Italie, les étudiants croates frontaliers peuvent s’inscrire sans permis de séjour, sur présentation d’un simple visa d’entrée (éventuellement d’un visa d’entrées multiples).
  2. La même règle (cf. lettre A ci-dessus) s’applique aux étudiants étrangers résidant légalement en République de Saint-Marin.



RETOURNER A L'ACCUEIL -- VOUS INSCRIRE ICI -- REPONSE A VOS QUESTIONS
PARTAGEZ CET ARTICLE

Bourse et Formation publiées recemment

Comment faire une demande d’admission?

21 novembre 2016

Comment faire une demande d’admission dans une université à l’étranger? Vous avez le Bac, le bts, le dut, la licence, le master, la maîtrise ainsi que le doctorat. Vous souhaitez donc partir étudier à l’étranger [VOIR LES DETAILS]

PARTAGEZ CET ARTICLE

Assistant ingénieure en formation en alternance

15 novembre 2016

Assistant ingénieure en formation en alternance en France Compétence: >Étudier et analyser les spécifications générales d’un système ou d’une installation pluri-technologique >Vérifier les performances mécaniques et électriques d’un système pluri-technologique >Réaliser une mesure et/ou mener [VOIR LES DETAILS]

PARTAGEZ CET ARTICLE
---