Inscrivez-vous ici - Entrez votre adresse email

Entrez votre adresse email ci dessous :

Obtenir un visa pour étudier en Belgique

L’enseignement en Belgique

L’enseignement en Belgique, relève de la compétence des Communautés française (partie francophone du pays), flamande (partie néerlandophone du pays) et germanophone (partie germanophone). Les Communautés, qui sont compétentes pour les matières relatives aux personnes, exercent leur compétence de manière autonome.

Conditions pour obtenir un visa pour étudier en Belgique

Vous devez obtenir un visa pour rentrer et étudier en Belgique si vous êtes ressortissant d’un pays qui n’appartient pas de l’Union européenne. Vous devez vous adresser à l’ambassade ou le consulat belge dans votre pays ou dans un pays voisin afin de déterminer si le visa est nécessaire. Pour un séjour de plus de trois mois, vous devez obtenir un visa de type D valant titre de séjour
Procédure d’obtention du visa étudiant pour étudier en Belgique
Vous devez introduire en personne votre demande de visa D (autorisation de séjour en Belgique) auprès du consulat belge compétent pour le pays où vous résidez habituellement ou dans un pays voisin.

Les documents à joindre à votre demande de visa pour étudier en Belgique

Votre dossier de demande de visa étudiant doit impérativement contenir:

(a) un formulaire de demande de visa à retirer à l’ambassade ou consulat Belge qui doit être correctement complété et signé;
(b) un passeport dont la durée de validité est supérieure à 12 mois.
(c) la preuve que vous avez des moyens de subsistance suffisants :

Un étudiant doit avoir des moyens financiers suffisants pour couvrir :

1- ses frais de séjour,
2- ses frais d’études,
3- ses frais de soins de santé, et
4- ses frais de rapatriement.

Un montant minimum est fixé et indexé chaque année par arrêté royal. Il est actuellement de 617 EUR net/mois (année académique 2015-2016).

Les documents justificatifs

Vous démontrerez que vous disposerez d’un montant minimum de 617 EUR net/mois en déposant, de préférence :

1- une attestation de bourse ou de prêt délivrée par une organisation internationale, une autorité nationale ou une personne morale belge ou étrangère, qui a des ressources suffisantes.
Si le montant de la bourse ou du prêt est inférieur à 617 EUR net/mois, vous apportez la preuve de ressources complémentaires.
2- un engagement de prise en charge (annexe 32)

Autres moyens de preuve pris en considération :

1- l’autofinancement des études
Vous déposez la preuve :
> que vous êtes propriétaire de biens immobiliers qui génèrent une rente régulière, ou
> que vous avez un compte bancaire régulièrement approvisionné, dont le solde est supérieur à 7 404 EUR (617 EUR x12) et peut être transféré sur un compte en Belgique. Vous déposez une autorisation de transfert bancaire irrévocable.
Dès votre arrivée en Belgique, vous devrez ouvrir un compte et l’approvisionner régulièrement de manière à disposer chaque mois de 617 EUR net.
La prolongation de votre carte de séjour ne sera accordée que si des versements réguliers ont été effectués sur ce compte durant l’année écoulée et que la somme de ces versements est supérieure à 7 404 EUR (617 EUR x12).

2- le versement d’une somme d’argent sur un compte bancaire de l’établissement d’enseignement supérieur où vous êtes inscrit ou admis à vous inscrire.
Certaines universités exigent que les étudiants versent sur un compte bancaire une somme censée couvrir la première année d’études. Cette somme est ensuite reversée, par tranches mensuelles, sur un compte ouvert par l’étudiant après son arrivée en Belgique.
Dans ce cas, vous déposez une attestation établie par l’établissement d’enseignement supérieur et portant sur le versement d’une somme d’argent et son reversement mensuel.

3- les revenus générés par l’exercice d’une activité lucrative accessoire aux études
Un étudiant est autorisé à exercer une activité lucrative en dehors du temps normalement consacré aux études, à la condition que cette activité soit accessoire. Autrement dit, l’activité principale d’un étudiant doit rester la poursuite de ses études.
Dans ce cas, vous démontrez que votre activité est une activité accessoire exercée légalement durant votre temps libre. Vous déposez un contrat de travail + un permis de travail, une carte professionnelle ou la preuve que vous êtes dispensé de permis de travail ou de carte professionnelle.

(d) un certificat médical attestant que vous n’êtes pas atteint d’une des maladies pouvant mettre en danger la santé publique;
(e) si vous avez plus de 18 ans, un certificat attestant l’absence de condamnations pour crimes ou délits de droit commun
(f) des documents relatifs aux études envisagées :
1- des documents qui établissent votre qualité d’étudiant régulier et votre capacité à suivre un enseignement supérieur, c’est-à-dire:
> une attestation d’inscription en qualité d’étudiant régulier délivrée par un établissement de l’enseignement supérieur privé, et
> l’original et une copie certifiée conforme de votre diplôme (ou baccalauréat) d’enseignement secondaire supérieur, ainsi que lerelevé des notes attribuées lors la dernière année du secondaire, et
> une copie de tous les diplômes et certificats obtenus depuis la fin de vos études secondaires.

2- des documents qui expliquent pourquoi vous avez choisi ces études, c’est-à-dire:
> une lettre de motivation, et
> une documentation comportant une description succincte des cours organisés par l’établissement qui a délivré l’attestation d’inscription et précisant la spécificité de ces cours par rapport à des cours similaires organisés dans le pays d’origine.
Si votre inscription est motivée par votre activité professionnelle, déposez une attestation patronale soulignant la nécessité, dans le cadre de votre travail, de suivre la formation envisagée.

3- des documents qui démontrent que vous avez une connaissance suffisante de la langue dans laquelle les cours seront donnés, c’est-à-dire:
> une attestation de l’établissement d’enseignement secondaire qui a délivré le diplôme ou le certificat de fin d’études, stipulant le nombre d’heures de cours suivies par semaine dans cette langue et les résultats obtenus, ou
> la preuve de la réussite d’épreuves informatisées de maitrise de la langue internationalement reconnues (p.ex. les TOEFL pour la connaissance de l’anglais), ou
> un certificat délivré à la fin d’une formation complémentaire dans cette langue.

Vous déposez les documents originaux ainsi qu’une photocopie. Les originaux vous seront rendus.

Inscrivez-vous ici - Entrez votre adresse email

Entrez votre adresse email ci dessous :




RETOURNER A L'ACCUEIL -- VOUS INSCRIRE ICI -- REPONSE A VOS QUESTIONS


D'autres articles qui pourraient vous intéresser.

---